Protéger son chien contre les puces et les tiques

C’est en automne que fourmillent les puces, les tiques et les autres parasites. Les puces provoquent des allergies et des inflammations. Les tiques peuvent transmettre à votre chien des affections. Bien que ces problèmes soient pris en charge par l’assurance santé de votre animal de compagnie, les frais vétérinaires sont quelquefois élevés. Rien ne vaut donc le fait de les prévenir. Voici alors des conseils sur comment bien protéger votre animal des puces et tiques.

La protection de votre chien contre les puces et tiques

Nombreux sont les produits efficaces pour lutter contre les puces et tiques. Votre vétérinaire, selon le mode de vie de votre chien, pourra prescrire un traitement antiparasitaire externe. Il en existe sous différentes formes (comprimés, sprays, pipettes…). Ces traitements antipuces et anti-tiques peuvent également lutter contre les affections que ces dernières peuvent transmettre. Mais votre vétérinaire peut également vous proposer de recourir à la vaccination. Pour la piroplasmose chez le chien, c’est par exemple le cas. Il faut tout de même noter que bien que ce vaccin qui doit être rappelé chaque année ne soit pas entièrement efficace, il n’est pas à négliger car il est une bonne protection contre les puces et tiques.

Ce qu’il faut faire contre les puces et les tiques

Pour éradiquer les puces, vous devrez faire de la désinfestation. Il est alors nécessaire de recourir à l’utilisation des shampoings particuliers conseillés par le vétérinaire. Pour éviter toute infection, vous devrez également songer à traiter la morsure de tique et de puce, sachant ces parasites provoquent des grattages conduisant à la constitution de blessures. Débarrasser votre chien de ces parasites n’est donc pas suffisant. Vous aurez à lui faire bénéficier d’un traitement antipuce et anti-tique régulier, en utilisant un antiparasitaire externe. Vous pourrez autant utiliser un collier antipuce. Pour les tiques, vous devrez agir vite. En effet, la contagion d’un germe responsable de l’affection peut se faire rapidement après la fixation de ce parasite. Par ailleurs, sachez que la tique ne s’arrache pas, au risque de laisser la tête planter dans la peau. Pour l’enlever, il faut la retirer totalement en utilisant, par exemple, des crochets. Ceux-ci vous aideront à les ôter sans douleur. Faites-en l’acquisition chez votre vétérinaire. C’est d’ailleurs l’un des accessoires que vous devrez absolument avoir dans la boîte à pharmacie de votre chien.

Les autres parasites externes qu’il faut craindre

Presque toutes les puces sont présentes dans l’environnement.  Elles ne le sont donc pas uniquement dans le corps de votre chien. C’est la raison pour laquelle il est important de traiter l’intérieur de votre maison ainsi que l’environnement et ce, en utilisant un produit que vous conseille votre vétérinaire. En outre, sachez que le passage de l’aspirateur est un bon allié à l’abolition de 10 à 20 % des larves de puces et de 30 à 60 % des œufs. Et bien que les puces et tiques soient les principaux parasites contre lesquels il convient fréquemment de lutter, votre animal de compagnie n’est pas à l’abri de phlébotomes, de mouches d’étable, de poux, d’aoûtats…, bref, d’autres parasites. Pour protéger votre chien contre ces hôtes indésirables, trouvez chez votre vétérinaires les antiparasitaires adéquats. Faites-en le point avec ce spécialiste.