Le chat m’a mordu : La morsure d’un chat est-elle dangereuse ?

Les chats, aussi doux et adorables soient-ils, restent des prédateurs. Quiconque a déjà été mordu par un chat sait que les petites dents peuvent faire mal. En outre, une morsure de chat peut être dangereuse. C’est même l’une des plus dangereuses morsures d’animaux de compagnie par excellence.

Une morsure de chat est facilement sous-estimée. Toute personne ayant été mordue par un chat ne doit pas simplement ignorer l’incident. Les experts estiment qu’une morsure de chat sur deux entraîne des problèmes qui méritent d’être traités. En principe, il faut toujours faire traiter les morsures d’animaux.

Les bactéries peuvent causer des infections après une morsure de chat

Les chats ont des dents relativement longues et pointues qui peuvent pénétrer profondément dans les tissus. Les bactéries qui collent aux dents ou à la salive du chat peuvent s’infiltrer sous la peau et provoquer une infection. Souvent, les mains ou les avant-bras sont touchés lorsque les chats mordent. Dans le pire des cas, la morsure, même si elle est à peine visible, peut entraîner une intoxication sanguine (septicémie) ou d’autres maladies mortelles, généralement lorsqu’une infection se propage aux articulations ou aux gaines des tendons.

Le risque d’infection par une morsure de chat est, également, très élevé, car la plaie est plutôt discrète et contrairement à la plaie après une morsure de chien, se referme plus rapidement et ne peut pas être nettoyée correctement. Cela signifie que les bactéries peuvent se multiplier sans être dérangées sous la peau. Une morsure de chat est donc, généralement, plus dangereuse qu’une morsure de chien, souvent plus grave.

Morsure de chat : les conséquences

Contrairement à la morsure de chien, la morsure de chat peut sembler assez anodine en apparence tout du moins. Elle ne laisse souvent que des points de faible diamètre qui ne sont autres que les marques des dents pointues du petit félin. La victime, qui peut ressentir une douleur cuisante, ne s’inquiète pas outre mesure. C’est un tort ! Les traces minimes laissées par une morsure de chat sont souvent sans commune mesure avec les dégâts occasionnés au niveau des structures. Il n’est pas rare que ce type d’attaque puisse endommager gravement :

  • Un nerf,
  • Un muscle,
  • Un tendon,
  • Une articulation.

Les parties du corps les plus fréquemment mordues par un chat sont les bras, les avant-bras, les mains et les doigts. Mais, l’animal peut toutefois mordre n’importe quelle autre zone corporelle. Lorsque la blessure est profonde, de très graves séquelles sont possibles si l’on n’est pas pris rapidement en charge par une équipe médicale.

De plus, la morsure de chat peut être à l’origine d’une grave infection due aux bactéries contenues dans la salive de l’animal et aux germes qui résident dans sa bouche. Il peut, également, transmettre la rage s’il est lui-même contaminé.

Voir la morsure de chat : que faire ?

Si vous avez été mordu par un chat, désinfectez la plaie dès que possible. Si vous n’avez pas de désinfectant sous la main, lavez soigneusement la zone de la morsure avec de l’eau. Si vous avez été mordu au niveau des articulations ou des tendons, une visite chez le médecin est toujours conseillée. Les dangereuses bactéries présentes dans la bouche d’un chat font souvent gonfler la plaie. Les caractéristiques d’une infection sont, également, les rougeurs, qui sont toujours présentes même après des heures. Le médecin nettoiera la plaie et prescrira éventuellement des antibiotiques.

Morsure de chat : consulter un médecin au plus vite

Il est absolument indispensable de consulter un médecin sans attendre après avoir été mordu par un chat car cela permet de :

Bénéficier des soins d’urgence qui s’imposent afin :

  • de faire cesser le saignement,
  • de limiter les risques d’infection,
  • de s’assurer qu’il n’existe aucune lésion au niveau structurel.

Recevoir d’urgence une injection d’immunoglobulines tétaniques puis un vaccin antitétanique si l’on n’est pas à jour de ses vaccinations,

Se faire prescrire un antibiotique si cela s’avère nécessaire,

Se voir orienter urgemment vers un centre antirabique s’il existe la moindre présomption de rage. En effet, en cas de morsure par un animal enragé, il est vital de recevoir un traitement car en l’absence de prise en charge, la rage entraîne inéluctablement le décès de la victime. Une fois que la rage est déclarée, il n’existe encore à l’heure actuelle aucun traitement thérapeutique pouvant sauver la vie du patient.

Si l’on soupçonne son chat d’être atteint par la rage, il faut le signaler à un vétérinaire.

Il est vivement recommandé de ne jamais se fier aux apparences, et d’apprendre aux enfants à ne pas caresser systématiquement un chat (ou un autre animal) même s’il ne semble pas particulièrement menaçant. D’ailleurs, un enfant ne doit jamais rester seul avec un animal. Même lorsqu’il s’agit de son petit compagnon, le maître doit toujours se méfier lorsqu’il le manipule pour le brosser par exemple, le soigner ou tout simplement pour le caresser.

Pourquoi le chat mord-il ?

Il n’y a pas de raison unique pour laquelle les chats mordent une personne. En général, mordre fait partie du comportement naturel des chats et cela peut survenir quand il chasse, dans des conflits sociaux et pendant le jeu. S’il mord des gens, les scénarios les plus communs sont ceux de sessions de jeux et de caresses. Cependant, les chats peuvent, aussi, mordre une personne par peur, par frustration, ou pour attirer l’attention, et même dans certains cas, pour un problème médical.

Il n’a pas appris à bien jouer

Les jeunes chats, pleins d’énergie et avec l’envie de jouer, qui n’ont toutefois pas appris à jouer sans faire mal, mordent souvent durant le jeu. En particulier s’ils n’ont pas eu l’opportunité d’apprendre avec leur mère et frères et sœurs. La chatte et les autres chatons arrêtent de jouer si le jeu devient violent, et de cette manière les chatons apprennent à jouer sans mordre. Si en plus la personne joue en bougeant les mains ou les pieds pour que le chat les attrape, sa tendance à jouer brusquement augmente.

Il ne veut pas qu’on le touche

Dans certains cas, pendant une séance de câlins, les chats deviennent soudainement tendus et peuvent même griffer ou mordre la main qui les caresse. Face à ce comportement typiquement félin, il existe plusieurs hypothèses :

Certains l’associent au caractère social des chats. Après un passé d’animal solitaire, les chats sont devenus plus tolérants face à la présence d’autres chats et de personnes grâce à la domestication, cependant ce n’est pas une espèce à haute sociabilité comme les chiens. Ainsi, mordre peut être la manière grâce à laquelle le chat met fin à une séance de câlins qui a dépassé son niveau de tolérance. La tolérance aux câlins est particulièrement basse quand on lui touche des zones interdites comme le ventre ou les pattes.

D’autre théories expliquent que les chats se relaxent tellement pendant les câlins qu’ils s’endorment et tout à coup, au réveil, ne reconnaissant pas la situation, sont effrayés et mordent.

La peur envers la personne qui le caresse ou le manque de familiarité sont d’autres explications possibles. Tout comme la possibilité que la personne ait mal interprété les intentions du chat et ait commencé à le caresser alors qu’en réalité il voulait jouer.

Dans certains cas, le fait de mordre peut être lié à un problème de santé: douleur, mal-être ou hypersensibilité de la peau.

Il a vu un chat de l’autre côté de la fenêtre

Certains chats mordent une victime qui n’est en réalité pas celle ayant provoqué son état d’irritation. C’est ce que l’on appelle l’agressivité redirigée. C’est un type d’agressivité très fréquent qui survient quand le chat détecte la présence d’une stimulation d’ambiance ou sociale, qui entre, alors, dans un état d’excitation et développe une motivation agressive.

Donc, si ce qui a provoqué cette excitation n’est pas accessible, par exemple s’il s’agit d’un chat inconnu qui passe devant la fenêtre ou d’un bruit fort, le chat peut finir par rediriger l’attaque sur un autre individu se trouvant à proximité, qui est souvent la personne qui tente d’intervenir pour arrêter le chat à son moment de tension maximum. La facilité avec laquelle les chats réagissent de cette manière est la raison pour laquelle il ne faut jamais essayer de tranquilliser un chat dans cet état d’excitation.

Il a peur

Certains chats ont peur des gens. La peur peut être la conséquence d’une attitude craintive en relation avec la génétique du chat, mais peut, aussi être la résultante de ses expériences, en particulier des événements dans sa jeunesse.

Entre la troisième et la neuvième semaine de vie, le chaton traverse ce que l’on appelle l’étape de socialisation, une étape de développement fondamentale pour déterminer quel sera son comportement social. Il est important que, pendant cette étape, le chaton soit en contact avec des gens et que ce contact soit adéquat. Ces interactions seront les clés pour sa capacité à se sociabiliser.

Bien que ce comportement fasse partie de la nature du chat, les morsures sur une personne ne devraient pas être sous-estimées et si un chat mord ou montre d’autres signes d’agressivité envers les gens, il est préférable qu’un vétérinaire spécialisé en comportement analyse cette attitude, recherche sa motivation, établisse s’il s’agit d’un comportement normal ou anormal, et propose un traitement personnalisé.