Quelles sont les maladies transmises par des animaux de compagnie ?

Les maladies transmises par des animaux vertébrés à l’homme, et inversement, sont appelées zoonoses. Elles peuvent être des maladies parasitaires, bactériennes et virales. Leur transmission s’effectue soit directement, soit pendant un contact entre un être humain et un animal. Mais elles peuvent aussi être transmises par l’intermédiaire d’un vecteur (arachnides, insecte…) ou par voie alimentaire.

Menaces de zoonoses reliées au contact avec les animaux de compagnie de votre enfant

Tout d’abord, on appelle zoonoses toutes maladies transmissibles de l’animal à l’homme et inversement. Certaines d’entre elles, telles que la toxoplasmose et la rage, sont communes, quand d’autres le sont moins, bien qu’elles puissent être périlleuses, surtout pour les enfants en bas âge et les bébés qui sont classés dans les catégories à risque. Si vous avez un animal de compagnie (un chat, un chien, un reptile, un lapin, un oiseau…), parmi les principales maladies infectieuses pouvant être transmises à votre enfant, il y a la maladie des griffes du chat, la gale sarcoptique et la cheylettiellose.

La maladie des griffes du chat

Appelée aussi lymphoréticulose bénigne d’inoculation, la maladie des griffes du chat est provoquée par une bactérie nommée bartonella henselae. Cette dernière infecte l’animal par le biais des puces (se transmettant d’un chat à un autre et se dispersant sur le corps de l’animal par les crottes des puces qui contiennent beaucoup de bactéries. En général, les chats sont porteurs sains. Chez l’homme, l’affection débute par des lésions dermiques (vésicule, papule…), avant de se développer en symptômes généraux (harassement, fièvre…), adjoints à un accroissement du ganglion asséchant la zone d’égratignure. Dans la majorité des cas, cette maladie transmise par les chats est sans gravité. Bien qu’elle soit contagieuse, elle régresse en 1 à 4 mois. Par ailleurs, dans des cas exceptionnels, il est possible de voir des symptômes plus sérieux (cardiaques, hépatiques), pour des personnes immunodéprimées. Afin de prévenir cette maladie, le recours à un traitement efficient et assidu contre les puces du chat est une bonne solution.

La gale sarcoptique et la cheylettiellose

 Les Cheyletiella sp, Trixacarus sp et Sarcoptes scabiei (ayant de nombreuses variétés)  sont des acariens qui sont à l’origine de pellicules, de croûtes et de démangeaisons intenses chez l’animal (lapin, furet, rongeurs, chat, chien), et de pseudo-gales chez l’enfant chez qui elles se révèlent par des irritations et des petits boutons. Il convient de ne pas les confondre avec l’agent de la gale humaine, bien plus sérieux et transmissible, mais qui n’est pas une affection animale. L’enfant s’infecte par effleurement direct avec un animal atteint, qui n’est que porteur sain très rarement. Les gales des animaux, ces maladies infectieuses (parasitaires), ne peuvent pas se contaminer directement d’un humain à un autre. Chez l’animal, le diagnostic s’effectue par visualisation des parasites, après des ponctions de peau. Et le traitement requiert l’utilisation d’acaricides, en pipette, comprimé ou lotion. En ce qui concerne la guérison, chez l’enfant, celle-ci est rapide, après des soins d’hygiène plus ou moins adjoints à des traitements locaux.