Laissez votre chat comme cavalier libre : Avantages et risques

Donner du temps libre à votre chat ? Ce n’est pas une décision facile. Après tout, c’est merveilleux pour les animaux d’être libres, d’explorer leur environnement, de chasser les souris et de vivre d’autres aventures. Mais il y a, aussi, des dangers qui les guettent et contre lesquels ils seraient protégés dans leur maison.

Cela présente certains avantages, mais aussi certains inconvénients. Pesez le “pour” et le “contre” de la course libre pour votre chat.

Les conseils suivants vous aideront à prendre une décision.

Avantages pour les chats d’extérieur : Utilisation des capacités et sens aiguisés

Le plus grand avantage pour les chats qui sont autorisés à sortir est qu’ils peuvent, ainsi, suivre plus facilement leur comportement instinctif. Les chats sont, généralement, plus aptes à travailler à l’extérieur qu’à l’intérieur. Et ils peuvent encore mieux aiguiser leurs sens lorsqu’ils sont seuls à l’extérieur.

Les chats élevés en liberté bénéficient des avantages suivants :

– Moins d’ennui

– L’instinct de chasse et le comportement sur les terrains de chasse peuvent être vécus librement

– Le comportement social naturel peut être encouragé au contact des chats voisins

– Les chats peuvent poursuivre leur curiosité naturelle

– En agissant selon leurs instincts naturels, les chats aiguisent leurs sens

– Moins de travail pour le propriétaire, car les chats d’extérieur sont occupés par leurs propres activités et font leurs besoins en partie à l’extérieur.

– Certains chats grattent moins souvent sur les meubles, le papier peint, les cadres de porte et les tapis lorsqu’ils sont autorisés à sortir

– La surcharge pondérale est plus facile à éviter, car les chats peuvent bouger plus à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’appartement

En bref, il est plus facile d’obtenir un élevage de chats adapté à l’espèce et ayant accès à l’extérieur. Mais les zones extérieures non sécurisées peuvent, également, être dangereuses pour les animaux. Pourquoi ? Vous le découvrirez dans la section suivante.

Inconvénients pour les chats d’extérieur : Accidents, combats et maladies

Le plus grand danger pour les chats élevés en plein air est l’accident. Les accidents de voiture, en particulier, se reproduisent sans cesse. Vous ne devez pas nécessairement vivre sur une route très fréquentée pour que cela arrive, les chats peuvent, accidentellement, courir devant une voiture, même dans les zones plus calmes.

Des accidents peuvent, également, se produire lorsque les chats se retrouvent sur les voies ferrées pendant leurs incursions. Si votre chat d’extérieur porte un collier, il peut, aussi, se faire prendre, se blesser gravement ou, dans le pire des cas, s’étrangler accidentellement.

En outre, les mâles non castrés, se livrent sans cesse à des combats en plein air, partiellement sanglants. Mais même les chats stérilisés ne sont pas complètement immunisés contre les guerres de territoire. Les chats peuvent, également, se livrer à de dangereuses bagarres avec les chiens voisins, qui ont un fort instinct de chasse, ou avec des animaux sauvages tels que les renards ou les martres.

Les autres inconvénients d’un accès non sécurisé pour les chats sont :

– Les parasites tels que les tiques, les puces et les vers se cachent dans des hôtes appropriés

– Les maladies telles que la PIF, la FIV, la rhinite féline, les champignons cutanés, la leucose féline (FeLV) peuvent être transmises d’un congénère à l’autre

– Les plantes vénéneuses ou autres substances toxiques peuvent être consommées accidentellement

– Les chasseurs de chats peuvent nuire aux animaux

– Le chat peut être accidentellement enfermé dans la cave ou le garage et ne peut plus se libérer

– Le chat aime mieux les voisins et cherche une nouvelle maison

– Le chat s’enfuit trop loin par peur ou par inexpérience et ne retrouve pas son chemin

– Le vol de chats est rare, mais ne peut être exclu

Quel est l’âge moyen des chats lorsqu’ils sont à l’extérieur ?

En raison des nombreux dangers auxquels les chats sont confrontés lorsqu’ils sont à l’extérieur dans des zones non sécurisées, leur espérance de vie est inférieure à celle des chats d’intérieur purs. Ces derniers peuvent vivre en moyenne 14 à 15 ans, et dans certains cas 20 ans et plus.

L’âge moyen des chats élevés en plein air est inférieur d’environ 3 à 5 ans, soit 9 à 12 ans.

Liste de contrôle avant de laisser sortir les chats

Vous avez décidé de prendre votre soirée et de laisser votre chat partir en exploration ? Vous devez alors prendre en considération quelques éléments pour limiter au maximum les inconvénients pour votre chat :

– Le chat est-il suffisamment vacciné (par exemple, contre le rhume des chats, la peste féline, la leucose ou la rage) ?

– Votre animal est-il stérilisé ? Ainsi, vous évitez une progéniture non désirée, vous réduisez les luttes territoriales et votre chat ne s’enfuira pas si loin

– Avez-vous marqué (de préférence avec une puce) et enregistré votre animal de compagnie ?

– La zone résidentielle est-elle sécurisée ? S’il y a une autoroute à proximité, il y a des dangers.

– La patte de velours s’est-elle habituée à votre maison ? En général, il doit s’installer chez vous pendant au moins 4 à 6 semaines avant de pouvoir sortir.

– Peut-on installer une chatière ? Surtout en hiver, il devrait être possible de retrouver rapidement la chaleur à tout moment.

Vous devez, également, vérifier que votre chat n’a pas de tiques ou d’autres parasites après vos excursions et vous rendre régulièrement chez votre vétérinaire pour un contrôle. Un traitement vermifuge occasionnel peut, également, être utile en consultation avec le vétérinaire.

Quand est-il conseillé de ne pas autoriser les chats à sortir ?

Pour certaines pattes de velours, il est généralement plus recommandable de les garder à l’intérieur que d’aller à l’extérieur. Les nez de fourrure atteints de maladies chroniques ou d’allergies, par exemple, sont plus faciles à soigner à l’intérieur.

Un régime alimentaire spécial ou des médicaments réguliers sont plus faciles à mettre en œuvre à la maison. Les chats handicapés, comme ceux qui ont été amputés d’une jambe ou qui sont devenus aveugles, peuvent, également, être mieux soignés à la maison.

En cas de symptômes aigus, une assignation à résidence au moins temporaire peut être conseillée. Pendant la durée du traitement, votre chat doit rester entre vos quatre murs ou au moins à proximité.

Pas d’autorisation dans un environnement dangereux ?

Certaines zones résidentielles présentent un tel danger pour les chats lorsqu’ils sont à l’extérieur qu’il est conseillé de les garder à l’intérieur. Il s’agit, par exemple, des routes très fréquentées ou même des autoroutes à proximité immédiate, ainsi que des passages à niveau non protégés.

Veillez, également, à ce que vos voisins ne s’opposent pas à ce que des chats errent librement dans leur jardin. Si vous avez l’impression que l’un ou l’autre de vos voisins réagit très désagréablement à l’évocation de votre chat, vous devriez, également, envisager de le garder à l’intérieur.

Compromis : libération sécurisée

Pour que votre locataire puisse profiter de l’air frais et du soleil à l’extérieur malgré une maladie, un handicap ou une situation de vie dangereuse, un passage libre sécurisé est un bon compromis. À cette fin, le jardin doit être clôturé de manière à empêcher toute fuite.

Un magnifique enclos extérieur avec un grattoir, des installations pour grimper et jouer est, également, un grand changement pour les tigres domestiques. Certaines pattes de velours peuvent, aussi, s’habituer à un harnais de chat et à marcher en laisse.

Les chats ont-ils besoin de temps libre pour être heureux ?

De nombreux propriétaires de chats qui laissent leur chat courir librement à l’extérieur affirment que c’est la seule façon de s’assurer que le chat est éduqué de manière appropriée à l’espèce et affirment aussi que les chats ont besoin de l’espace extérieur non sécurisé pour être heureux, ce qui n’est pas vrai.

Si les chats peuvent, également, poursuivre leur comportement social, leur comportement territorial, leur instinct de chasseur et leur curiosité à l’intérieur de l’appartement, ils y sont tout aussi heureux qu’avec un accès non sécurisé à l’extérieur.

Les aménagements et mesures suivantes y contribueront :

– Jouer régulièrement avec les humains, en particulier les jeux de chasse

– Des jeux d’intelligence et des jeux d’alimentation

– Variété de jeux et de jouets

– Grattage des arbres et escalade des murs

– Sièges surélevés

– Sièges de fenêtre comme point de vue

– Plantes adaptées aux chats, telles que l’herbe à chat

– Un coin spécifique pour jouer, nettoyer, câliner et autres interactions sociales

– Si possible : sécuriser le balcon avec un filet pour chats et le meubler de manière adaptée aux chats

En fin de compte , si vous consacrez du temps, de l’attention et de l’amour à votre félin, que vous soyez d’accord ou pas au sujet du temps libre, vous avez déjà prévu une vie heureuse pour les chats.