Voyager avec le chien : conseils nutritionnels

Les prochaines vacances approchent et le chien arrive. Pour que le voyage se passe bien, vous devez faire attention à l’alimentation de votre compagnon à quatre pattes, faites confiance à des méthodes éprouvées et abstenez-vous de faire des expériences.

Votre chien est, au moins, aussi excité que vous lorsque les valises sont faites et que toute la famille est prête pour les vacances. Mais l’excitation et le nouvel environnement du lieu de vacances peuvent rapidement vous mettre sur le ventre, les amis à quatre pattes y sont, aussi, à l’aise que les gens. Il est, donc, d’autant plus important que vous gardiez un œil particulier sur la nutrition de votre animal.

Ensuite, assurez-vous d’abord que sa nourriture préférée est, également, disponible sur votre lieu de vacances. Si ce n’est pas le cas, vous devrez faire de la place dans votre valise et emporter la nourriture de chez vous. Mais même si votre compagnon à quatre pattes ne privilégie aucun aliment particulier, vous ne devez pas oser faire des expériences pendant les premiers jours de vos vacances. Votre animal a assez à voir avec le changement d’environnement et éventuellement, aussi, avec le changement de température.

La nourriture humide ou sèche pour le chien ?

Considérez, aussi, que la nourriture humide se gâte plus vite à haute température. C’est particulièrement important si vous êtes en vacances dans un climat plus chaud. Il est préférable de changer le régime alimentaire de votre chien pour des aliments secs environ deux semaines avant le début de vos vacances, cela vous épargnera, à vous et à votre compagnon à quatre pattes, beaucoup de stress. De plus, ne lui donnez que de petites quantités de nourriture, mais plusieurs fois par jour, afin de ne pas alourdir inutilement son estomac, surtout à des températures élevées.

Fournir suffisamment d’eau

L’approvisionnement en eau de votre compagnon à quatre pattes est encore plus important que la bonne nourriture. Cela s’applique non seulement aux vacances dans des régions particulièrement chaudes, mais aussi lorsque vous allez à la montagne. Si vous et votre chien allez en hauteur, il commencera probablement à bailler en raison de la faible teneur en oxygène de l’air. Sinon, il va se mettre à haleter. C’est une tentative d’égaliser la pression sur ses oreilles. Aidez-le en lui donnant de l’eau ou un os à mâcher, deux éléments qui l’encouragent à avaler. N’oubliez pas de vous reposer régulièrement lors de longues promenades ou de trajets en voiture et donnez-lui à boire. Sa circulation est tout aussi tendue que la vôtre, il ne peut jamais y avoir assez d’eau rafraîchissante à boire.

Alimenter son chien en vacances

En vacances, certains propriétaires se posent des questions sur la nourriture la plus adaptée pour leur chien. Avec les contraintes de place, en fonction du mode de transport, il n’est pas toujours évident de partir avec le gros sac de croquettes. Pour les amateurs de l’alimentation BARF pour chiens, il est compliqué de conserver la viande crue.

La règle d’or lorsqu’on voyage avec son chien est simple : ne rien changer ! Inutile de se tracasser sur ce que l’on va donner à son chien lorsqu’on part avec lui en vacances, il suffit de continuer à le nourrir de la même façon qu’habituellement.

Les changements alimentaires soudains peuvent provoquer des troubles digestifs liés à un déséquilibre de la flore intestinale. C’est pour cette raison qu’il est vivement conseillé de ne pas modifier l’alimentation de son chien. Le changement alimentaire doit se faire que dans certains cas (raisons médicales ou physiologiques) et en effectuant une transition sous plusieurs jours pour aider l’organisme de l’animal à s’habituer à la nouvelle nourriture.

Nul besoin de changer le régime alimentaire de son chien sur une période courte comme c’est le cas lors des vacances. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir vous procurer sur place la marque de croquettes habituelle de votre chien il suffit alors de prévoir d’avance la quantité suffisante de nourriture à amener pour la durée du séjour.

Dans le cas où le chien est nourrit avec une alimentation BARF ou ménagère, là encore il faudra continuer à le nourrir de cette façon. Cela peut sembler contraignant, mais il est préférable de ne pas dérégler les habitudes alimentaires du chien car voir son animal tomber malade en vacances n’est pas une partie de plaisir et il vaut mieux ne pas prendre de risques inutiles.

Si vous partez pour un long voyage ou si vous tenez tout de même, pour des raisons pratiques, à opérer un changement alimentaire il devra se faire progressivement. Une semaine avant le départ, commencez par intégrer le nouvel aliment à son alimentation à raison 25 % de sa ration. Opérez cela sur deux ou trois jours avant de passer à 50 % du nouvel aliment et 50 % de l’ancien sur deux ou trois jours. Vous pourrez, ensuite, faire 75 % du nouvel aliment pour 25 % de l’ancien quelques jours avant de le nourrir à 100 % du nouvel aliment.

Le chien refuse de manger ou mange en moindre quantité

Avec la chaleur, certains chiens peuvent refuser de s’alimenter ou mangent en petite quantité. Il peut arriver, dans certains cas, que le chien se mette à manger moins que d’habitude, voire à bouder sa gamelle. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène.

Nos animaux de compagnie sont très attachés à leurs habitudes, les bouleverser pourrait provoquer du stress et un refus de s’alimenter. C’est pourquoi, on recommande toujours aux maîtres de faire en sorte de conserver au maximum les habitudes de leurs chiens. Dans la mesure du possible, continuez à nourrir votre chien aux même horaires et avec le même type d’alimentation. Il aura, certainement, besoin d’un temps d’adaptation.

La seconde raison qui peut pousser votre chien à moins manger va être le climat. Tout comme nous, les chiens sont sensibles aux changements de température et notamment à la chaleur. Une baisse d’appétit peut être observée si vous partez en vacances dans un coin aux températures élevées. Pas d’inquiétude à avoir, la chaleur entraîne bien souvent une inappétence passagère. Essayez de lui donner sa gamelle dans un endroit frais si possible, et veillez à ce qu’il ait toujours de l’eau fraîche à disposition.

Enfin, un détail qui peut jouer : la fraîcheur des aliments. Les pâtées et l’alimentation ménagère peuvent vite tourner à cause de la chaleur. Un chien ne mangera pas un aliment qu’il juge non consommable. Les croquettes sont moins sensibles mais peuvent aussi s’oxyder si elles restent trop longtemps à l’air libre. Pour éviter cela il vaut mieux procéder par de petites quantités pour ne pas laisser de restes. De plus, laver la gamelle régulièrement pour éviter les odeurs, mouches et autres moisissures est important.

Dans tous les cas, la baisse d’appétit doit être de courte durée. Si d’autres symptômes apparaissent (amaigrissement, faiblesse, refus total de boire ou s’alimenter) il est bon de se diriger vers un vétérinaire pour s’assurer que le chien ne soit pas souffrant.

Hydrater son chien en conséquence

Quand on part en vacances avec son chien, il faut s’assurer d’avoir tout le nécessaire pour nourrir mais aussi hydrater son animal de compagnie. Qu’il fasse chaud ou froid, un chien a besoin de boire de l’eau en quantité suffisante pour s’hydrater et éviter tout problème de santé. Notamment, quand il fait chaud et que l’animal peut être victime d’un coup de chaleur.

De ce fait, pensez toujours à prendre avec vous une gamelle et de l’eau afin de faire boire votre chien plusieurs fois par jour. C’est le cas lors du transport, dans votre location de vacances, quand vous sortez faire une randonnée.