A quoi consiste la formation à l’obéissance pour le chien ?

Le terme “Obedience Training” est dérivé du mot anglais “obedience”. En général, il s’agit d’une entente parfaite entre l’homme et le chien. L’entraînement à l’obéissance est souvent comparé au dressage et à l’agilité avec saut d’obstacles. L'”entraînement à l’obéissance” est donc une sorte de style libre spécial.

Obéissance et communication

L’entraînement à l’obéissance concerne principalement la communication parfaite entre l’homme et le chien, une bonne éducation et une bonne constance sont ici des conditions préalables. L’ami à quatre pattes doit également faire confiance à son maître à 100 %, certains exercices, par exemple, sont effectués sur une grande distance entre les deux partenaires ou même hors de vue, mais on vérifie également la compatibilité sociale de l’animal avec d’autres amis à quatre pattes ou des personnes. Contrairement à ce que le terme “obéissance” suggère, la formation à l’obéissance ne concerne pas le forage. Votre chien ne doit pas se contenter de suivre les ordres, mais doit vous suivre volontairement et vous écouter. Vous y parvenez en laissant votre chien apprécier son dressage et en lui faisant sentir qu’il est bénéfique pour lui de vous suivre. En principe, le dressage à l’obéissance convient aux chiens de toutes tailles, races et tranches d’âge. Les juges ont pour instruction de tenir compte des caractéristiques particulières des participants lorsqu’ils rendent leurs jugements.

L’entraînement à l’obéissance : l’histoire du sport

L’entraînement à l’obéissance a aussi son origine en Angleterre. Il a été inventé il y a près d’un siècle à l’occasion des concours hippiques. Mais ce n’est que depuis 1951 qu’il est un sport reconnu pour les chiens. Il existe quatre classes différentes, la classe de débutant ainsi que les classes un, deux et trois. Dans chaque niveau de performance, il y a dix exercices, qui doivent être effectués successivement sans erreurs.

Formation à l’obéissance et à l’agilité : différence

Le terme anglais “Agility” peut être traduit par “Agilité”. Bien que ce sport canin favorise également le lien entre l’homme et le chien, l’amitié est moins le centre d’intérêt, mais constitue plutôt un grand effet secondaire. Dans une compétition d’agilité, les chiens participants doivent parcourir un parcours avec des obstacles les uns après les autres, et ce aussi vite et sans fautes que possible. Le propriétaire dit à son compagnon à quatre pattes ce qu’il doit faire par le langage corporel et les signaux audio. L’obéissance ne dépend pas de la vitesse et des performances physiques, mais plutôt du renforcement du lien entre l’animal et son propriétaire. C’est pourquoi l’entraînement à l’obéissance convient à tous les chiens, l’agilité cependant seulement à certains, les quadrupèdes en bonne condition physique. Cependant, il y a des chiens qui aiment les deux sports, l’un n’exclut pas l’autre.